Homo imitator - Thierry De Swaef

Homo imitator

By Thierry De Swaef

  • Release Date: 2018-12-18
  • Genre: Engineering
  • Size: 1.17 MB

Alternative Downloads

Server Link Speed
Mirror [#1] Homo imitator.pdf 48,175 KB/Sec
Mirror [#2] Homo imitator.pdf 45,779 KB/Sec
Mirror [#3] Homo imitator.pdf 35,343 KB/Sec

Description

L'homme, depuis toujours, s'inspire de la nature pour inventer et créer.

Léonard de Vinci disait : « Scrute la nature, c’est là qu’est ton futur ».
À l’heure d’un sursaut de conscientisation concernant notre environnement et notre écosystème, nombre de citoyens se mettent « au vert », deviennent adeptes du « zéro déchet » et produisent même leurs propres produits le plus naturellement possible, pour améliorer leur quotidien. L’Homo Imitator, quant à lui, étudie ce que la nature a mis au point depuis quatre milliards d’années. S’en inspirer plus que jamais, voilà sans doute un des défis majeurs des années à venir.
Le biomimétisme est, à l’heure actuelle, un sujet prégnant dans la sphère scientifique mondiale. Il consiste à identifier, comprendre, puis s’inspirer des formes, des procédés ou des stratégies que la nature a développés, et de les utiliser dans le but de résoudre des problèmes humains, à travers des innovations durables. Cette observation de la nature n’est pourtant pas nouvelle et, sans elle, la technologie humaine serait loin d’être aussi étendue aujourd’hui.
Au-delà d’un livre purement scientifique, Thierry de Swaef a notamment remonté le temps pour faire apparaître le biomimétisme à travers l’Histoire. Parmi les nombreux exemples, vous découvrirez :
• les ailes des Boeing et des Airbus, inspirées de celles des grands rapaces.
• le Velcro, inventé en observant les fleurs de bardane.
• le fil de fer barbelé inspiré de l’Oranger des Osages, un buisson épineux du nom d’une tribu indienne.
• les seringues Nanopass, qui imitent la trompe du moustique.
• des éoliennes inspirées de la baleine à bosse.
• une hydrolienne qui imite le mouvement des anguilles.
• les plans de Léonard de Vinci qui, grand précurseur, a imaginé des machines volantes en observant l’anatomie des oiseaux.
...mais aussi, les araignées, les coléoptères, les fourmis, les papillons, les plantes, les poissons, les algues, les coquillages, les éponges de verre, le phytoplancton et une foule d’êtres vivants qui nous ont inspirés et nous inspirent chaque jour.

Découvrez comment l'Homme, en s'inspirant de la nature, est parvenu à résoudre des problèmes grâce à des innovations encore utilisées aujourd'hui !

EXTRAIT

La légende raconte que c’est en observant les oiseaux que Dédale, coincé avec son fils Icare dans un labyrinthe, eut l’idée géniale de récupérer des plumes pour les coller sur ses bras et sur ceux d’Icare avec de la cire. Il avertit son fils : « Ne vole ni trop haut, car le soleil ferait fondre la cire, ni trop bas, car l’écume alourdirait tes plumes. » Mais Icare, tellement fasciné par son pouvoir de voler, s’approcha trop près du soleil. La cire fondit, Icare tomba dans la mer et se noya.
Léonard de Vinci, ce génie universel du XVe siècle a, quant à lui, dessiné des plans de machines volantes en observant l’anatomie des ailes d’oiseau ainsi que leurs fonctions et la position des plumes. Il inventa notamment l’ornithoptère, une machine qui ressemble à des ailes d’oiseau activées par la force musculaire humaine. Un appareil plus lourd que l’air qui vole en battant des ailes. Ces dernières assurent non seulement la portance, mais aussi la poussée. Cette machine n’exista que sur papier. Pourtant, quelques siècles plus tard, son fameux ornithoptère est remis au goût du jour dans les plans de scientifiques préparant des vols sur… Mars, là où la faible densité de l’atmosphère ne permet pas de planer à de faibles vitesses. Mais c’est une autre histoire ! Toujours est-il que quelques siècles après Léonard de Vinci, c’est en misant sur le vol plané que les premiers hommes pourront s’affranchir de l’attraction terrestre.

keyboard_arrow_up